Couronne bandeau.jpg brancardier bandeau.jpg ICOF Bandeau.jpg Muhannad bandeau.jpg 20181006_082855.jpg basilique bandeau.JPG baniere bandeau.jpg fronton(1).jpg bandeau.jpg Bannières Vierge couronnée.jpg cierges.jpg La grotte de Lourdes
A+ A A-
 
 
 

Nevers

Le corps de Bernadette à Nevers

L'instruction de la cause de béatification de Bernadette, décédée à Nevers le 16 avril 1879, va nécessiter l'exhumation du corps. Cela se fait en trois temps : septembre 1909, avril 1919 et avril 1925. A la grande surprise des observateurs, le corps de Bernadette est découvert intact. Un véritable mystère qui n'est cependant pas unique au monde. La science et la médecine émettent des hypothèses.

Depuis le 3 août 1925, le corps de Bernadette repose dans une châsse de verre située dans la chapelle de l'ancien couvent Saint-Gildard, à Nevers. Le site est celui de la maison-mère des Soeurs de la Charité, appelée maintenant "Espace-Bernadette-Soubirous-Nevers". Sur le visage et sur les mains de Bernadette ont été déposés de très fins masques de cire.

Espace-Bernadette-Soubirous-Nevers
34 rue Saint-Gildard
58000 Nevers (France)
Site Internet : www.sainte-bernadette-nevers.com

Tél : +33 (0)3 86 71 99 50
Fax : +33 (0)3 86 71 99 51

La Béatification en 1925

Le 2 juin 1925, dans la salle du Consistoire, le pape Pie XI déclare que l'on peut proclamer Bernadette "bienheureuse".

Le matin du dimanche 14 juin 1925, en la fête du Très Saint-Sacrement, la basilique Saint-Pierre de Rome vibre de joie, étincelle de lumière. Sous ses voûtes et sa coupole dorées, une foule immense se trouve assemblée aux côtés de Mère Marie-Thérèse Bordenave, supérieure générale de la congrégation des Soeurs de la Charité de Nevers, et d'un grand nombre de ses religieuses.

Le texte de la béatification est sitôt lu que de partout éclatent les applaudissements. Puis on entonne le chant du Te Deum alors que les cloches de Saint-Pierre se mettent à sonner. Dans le même temps, une représentation de Bernadette est dévoilée : elle montre la petite Lourdaise portée par des anges vers la Vierge Immaculée qui lui tend les bras. Dès lors, Bernadette, honorée comme bienheureuse, a sa fête liturgique, son office propre, là où Rome le permet. On peut exposer et vénérer publiquement ses reliques.

Le 3 août 1925, le corps préservé intact de Bernadette est déposé dans le choeur de la chapelle du couvent Saint-Gildard, à Nevers (France). Il s'y trouve toujours.

La canonisation en 1933

Le 8 décembre 1933, Bernadette est proclamée "sainte".

Le pape Pie XI prononce depuis Rome, solennellement, la formule de la canonisation de Bernadette : « En l'honneur de la Très Sainte et Indivisible Trinité, pour l'exaltation de la foi catholique et pour l'accroissement de la religion chrétienne, par l'autorité de Notre Seigneur Jésus Christ, des bienheureux apôtres Pierre et Paul et la Nôtre, après une mûre délibération et ayant souvent imploré le secours divin, de l'avis de Nos vénérables frères les cardinaux de la Sainte Église Romaine, les Patriarches, les Archevêques et Évêques, Nous déclarons et définissons Sainte la bienheureuse Marie-Bernard Soubirous et l'inscrivons dans le catalogue des Saints, statuant que sa mémoire sera pieusement célébrée dans l'Église universelle le 16 avril de chaque année, jour de sa naissance au ciel. Au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit. »

A l'issue de la messe solennelle célébrée par le pape Pie XI, le chant de l'Ave Maria est spontanément entonné par la foule comme il l'est au Sanctuaire de Lourdes.

 

Actualité

19 octobre 2018

Album photos 2018

Les photos du Pèlerinage 2018
 
 

Direction régionale
Lyon - Vallée du Rhône

132 rue Vauban - 69006 LYON

Tél. 04 72 83 78 60
Formulaire de contact

Départements :
01, 07, 26, 38, 42, 69, 84.